Après Pâques ne nous arrêtons pas à mi-chemin

Après Pâques, commence symboliquement la traversée du désert vers la terre promise. 
Cette année, pour ce qui est du désert, le symbole flirte sérieusement avec la réalité du confinement. Une traversée 2020, de fait, exceptionnellement exigeante ! 
La bonne nouvelle c’est que la récolte a un grand potentiel de richesses… intérieures 😃 

“Dis Moïse, on retourne en Egypte ?”
La tentation du moment c’est d’avoir envie de retourner en arrière. D’exprimer sous une forme ou une autre un profond raz le bol, en tous les cas de se laisser plomber par cette traversée qui dure…  Il faut du courage et de l’endurance pour tenir jusqu’à la Pentecôte le 31 mai (Cf. bulletin gratuit Ne nous arrêtons pas à mi-chemin). 
Oui on le répète (c’est pédagogique 😉) : ne nous arrêtons pas à mi-chemin.
Débusquons les petites restes parfois subtils) qui nous font croire au petit-en-nous que nous n’allons pas sortir grandi·e de l’épreuve. 
Attention tout particulièrement aux 4M (le méchant, moche, mauvais, mortifère du petit-en-nous) qui pourrait faire obstacle aux dernières queues de serpent qui ne demandent qu’à partir dans cet exigeante traversée du désert 2020. 

Les pastilles-vidéos du moment pour chaque escale du programme Printemps de L’Esprit des Saisons

Escale 1, la dimension énergétique

  • La traversée du désert
  • Les étapes du voyage
  • Travaillez vos queues de serpent jusqu’à la Pentecôte


Escale 2, la dimension initiatique

  • La traversée du désert
  • L’égarement mutatoire
  • Travaillez vos queues de serpent jusqu’à la Pentecôte


Escale 3, la dimension spirituelle

  • La traversée du désert
  • Travaux pratiques pour le voyage
  • De l’amour à la lumière
  • Croyez en votre lumière

Le mantra d’Arouna du moment:

Mon changement est déjà là